Language: Multiple
14.2.1961 (Tuesday)
Rapport sur les réactions de la presse à l'égard de la décision du Conseil fédéral de doter notre armée d'avions français du type "Mirage III C".
Report (R)
Rapport sur les réactions de la presse à l'égard de la décision du Conseil fédéral de doter notre armée d'avions français du type "Mirage III C".

http://www.dassault-aviation.com/passion/fr/dassault_a_a_z/histoire_aviation/programmes/mirage3.cfm:
"Le Mirage III
L'état-major ayant modifié la mission de l'intercepteur léger, la GAMD procède à l'adaptation de la formule delta, déjà éprouvée sur le Mirage I et en dérive le Mirage III. Le premier prototype Mirage III 001, calculé pour voler à Mach 2, qui vola à Melun-Villaroche, le 17.11.1956, piloté par Roland Glavany.
L'appareil est ensuite équipé d'entrées d'air à section variable par noyaux coniques mobiles appelés "souris" et de servocommandes inventés par les ingénieurs de Dassault. L'état-major choisit le Mirage III 001 comme avion futur pour sa flotte de combat. C'est ainsi qu'en avril 1957, dix avions de présérie furent commandés suivis, en 1959, de la première commande de série de 95 Mirage III C.
Le 7.7.1961, le premier Mirage III C de l'Escadron de chasse 1/2 "Cigognes" se pose sur la piste de Dijon - Longvic. Le Mirage III entre en utilisation opérationnelle dans l'armée de l'Air française, le 19 décembre de la même année. Les pilotes de combat français entrent dans l'ère bi-sonique. A compter de décembre 1962, quatre escadrons de chasse, dotés de Mirage III C, assurent l'alerte permanente 24 heures sur 24 : un Mirage étant d'alerte à 5 minutes, un second le suppléant à 30 minutes."
File reference: A.14.41.32.F
How to cite: Copy

Repository

PDF