Language: German
17.12.1942 (Thursday)
Le Chef du Département militaire, K. Kobelt, aux membres du Conseil fédéral
Letter (L) • secret
Kobelt transmet à ses collègues du gouvernement une communication du Général Guisan faisant état de menaces pour la Suisse, dans la nouvelle situation créée par le débarquement allié en Afrique du Nord et par l’occupation du sud de la France par la Wehrmacht. Le Chef du DMF minimise le danger, car d’après lui les considérations économiques parlent en faveur du maintien de l’indépendance de la Suisse. Ce qui est à craindre c’est qu’on n’exige de la Suisse une collaboration encore plus étroite dans le domaine économique.

Classement thématique série 1848–1945:
5. POLITIQUE MILITAIRE

Également: Procès-verbal de la conférence réunissant les Conseil­lers fédéraux Kobelt, Pilet-Golaz et Stampfli, ainsi que le Général Guisan et le Chef de l’état-major gé­néral de l’Armée. Compte tenu de la nouvelle situa­tion créée par l’occupation totale de la France, et sur la base de renseignements qui font état de mena­ces contre la Suisse, Guisan considère indispensable d’augmenter les troupes mobilisées, pour la protec­tion des tunnels alpins et des aéroports. Les Conseil­lers fédéraux présents sont d’un autre avis, car les puissances de l’Axe ont tout intérêt à ce que les tun­nels alpins restent intacts. Tout montre, en outre, que le Reich cherchera à poursuivre avec la Suisse les relations économiques entretenues jusqu’à présent, sans parler de l’importance du franc suisse pour l’économie allemande. Pilet-Golaz estime que: en attaquant la Suisse, l’Allemagne perdrait tout et ne gagnerait rien. En conclusion, Guisan se dit disposé à réexaminer les demandes présentées au Conseil fédéral. Annexe de 23.11.1942
How to cite: Copy

Printed in

Antoine Fleury et a. (ed.)

Diplomatic Documents of Switzerland, vol. 14, doc. 282

volume link

Bern 1997

more… |
How to cite: Copy
Cover of DDS, 14

Repository

PDF