Language: French
16.12.1938 (Friday)
Le Ministre de Suisse à Rome, P. Ruegger, au Chef du Département politique, G. Motta
Political report (RP)
Sur le vœu de l’intéressé, Ruegger soumet à Motta un projet de pacification graduelle de l’Europe préconisé, à titre personnel, par François-Poncet.

Classement thématique série 1848–1945:
II. LES RELATION BILATÉRALES ET LA VIE DES ÉTATS
II.12 FRANCE
II.12.1. QUESTIONS DE POLITIQUE GÉNÉRALE ET BILATÉRALE

Également: «Le plan de M. François-Poncet» présenté par Ruegger. Les réactions de Göring, d’Hitler et de Mussolini à ce plan. Hitler s’est exprimé aussi à François-Poncet sur les neutralités belge et suisse. Annexe de 16.12.1938
How to cite: Copy

Printed in

Oscar Gauye (ed.)

Diplomatic Documents of Switzerland, vol. 12, doc. 481

volume link

Bern 1994

more… |
How to cite: Copy
Cover of DDS, 12

Repository

dodis.ch/46741
Le Ministre de Suisse à Rome, P. Ruegger, au Chef du Département politique, G. Motta1

J’ai l’honneur de vous soumettre ci-joint un résumé2 du projet de pacification graduelle de l’Europe que préconise, à titre personnel, le nouvel Ambassadeur de France près le Quirinal, M. François-Poncet. Nous avons déjà fait brièvement allusion aux idées du diplomate français dans nos derniers rapports politiques. Il vous intéressera de voir indiquées dans le présent exposé les réactions de MM. Mussolini, Hitler et Goering, d’après le récit même de l’Ambassadeur.

Certes, des points d’interrogation peuvent être mis à plusieurs points du «programme» énoncé ci-joint. Aucun des points du programme en lui-même n’est d’ailleurs très original. L’expérience de M. François-Poncet, qui unit le goût français des formules à une profonde connaissance de la psychologie du Gouvernement allemand actuel, me paraît cependant être du plus haut intérêt. Aussi est-ce bien volontiers que je donne suite au désir de M. François-Poncet, qui me demande de vous saisir personnellement de ses idées qui, espère-t-il, rencontreront, en partie du moins, votre approbation.

Je dois dire que, malgré toutes les réserves que l’on pourrait formuler, les initiatives que préconise M. François-Poncet sont plus réalistes et peuvent avoir plus de chances de succès que, par exemple, celles envisagées par le Ministre des Affaires Etrangères de Norvège, M. Koht, et qui tendent avant tout à la convocation d’une nouvelle Conférence du désarmement.

1
E 2300 Rom, Archiv-Nr. 38. Remarque manuscrite de Motta en tête du document: Je réfléchirai au plan de M. François-Poncet. 20.12.38. M.
2
Reproduit en annexe.