Language: ns
BAR E 2001 (E) 2/602
Mines de Bor (Yougoslavie, Serbie)
Information Independent Commission of Experts Switzerland-Second World War (ICE) (UEK)
Info UEK/CIE/ICE ( deutsch français italiano english):
________________________

Le 4.2.1941, vente des Mines de Bor (cuivre) aux Nazis. C'est la banque Mirabaud de Genève qui détient les actions appartenant à des Suisses, et aussi actions qui sont gérées par elle-même, mais qui appartiennent à des étrangers. Les Allemands paient 1 million 760 mille francs pour avoir la majorité du capital. Selon "Banques et entreprises en Europe de l'Ouest, XIXe-XXe siècle: aspects nationaux et régionaux",ils prennent cette somme sur les fonds qui leur étaient versés par la France pour les frais d'entretien des troupes d'occupation. Eugène Mirabaud est mis en prison du 3.9.1944 au 19.10.1946 (collaboration?). Acquittement le 2.2.1950.
Pierre Laval est semble-t-il l'artisan de cette affaire avec les Nazis.
Le problème se pose pour le rachat des actions sous gestion suisse ou appartenant à des Suisses: par la Preussische Staatbank et la Hütten Aktiengesellschaft. Selon lettre de Meier du Département Politique, Affaires Etrangères, 75% du capital seraient en mains allemandes.
En 1941, des pourparlers ont lieu sur le sujet entre Hans Joaschim Laabs, juriste de la Preussische Staatbank et la banque genevoise Mirabaud, qui représente les actionnaires suisses. Ces derniers ne veulent pas cèder leurs actions car elles leur seraient payées en Francs français (dévalué) ou en Sperremarks (bloqués).
Le 14.9.1942, dans un échange de correspondance entre Mirabaud, Kamm et Chester Beatty, on voit que les Anglais sont eux aussi intéressés par les actions des mines de Bor.
Le 7 dcembre 1942 L'Office Suisse de Compensation informe Mirabaud que l'Arrêté du Conseil Fédéral du 6.7.1940 est applicable aux avoirs de la Compagnie Française des Mines de Bor.
How to cite: Copy

Repository