Language: ns
1940 - 1943
BAR; E 5795/,166; Corespondance entre l'état major du général et le département des postes et chemins de fer. (concerne travailleurs italien)
Information Independent Commission of Experts Switzerland-Second World War (ICE) (UEK)
Info UEK/CIE/ICE ( deutsch français italiano english):
________________________

1: (IV) (Bureau du General 7614) lettre du général Guisan au Chef des generalstabes der Armee (Bernard Barbey) du 23/3/1940 instaurant un contrôle militaire à Bâle.

2: (V) (Etat major particulier du general 13014)  Direction générale des C.F.F. Paschoud au général Guisan le 1/12/1942 a propos du transport d'ouvrier italiens à travers la Suisse. Entre 20/11 et 16/12:  43000 travailleurs transit. Plus tard encore 70000. Les C.F.F. se sont engagés à fournir 4 trains spéciaux par jour. 1ère série de 41 trains = 24600 ouvriers. (1 train = 9 voitures à 4 essieux) C.F.F. mettent à disposition 8 de ces trains.

3: (VI) (Etat major du general 13453 et Dir gen CFF 3059.36III) Dossier fait par Wagner Reichsbahn Regierungs inspektor  du Gbl Süd München(RB) le 21/12/1942 à propos du transport d'ouvrier italien en janvier 1943. Malgré le chargement du Gothard le représentant des C.F.F. autorise 3 trains par jour dans chaque direction à plusieurs conditions.
Nord-Sud: 1) accompagnement d'un fonctionnaire avec visa transit. 2) liste collective mais chaque voyageur doit posséder un Ausweis. 3)Il doit y avoir seulement Italiens. 4)Infirmière de la Croix rouge accompagne. 5) La police fédérale doit agir avec "weitgehenden Entgegenkommens" car il y a déjà eu contrôle des passeports sur la ligne Arth-Goldau-Chiasso. Le fonctionnaire italien est accompagné d'un suisse sur le territoire national. 6) fonctionnaire suisse 2ème classe sans italiens. 7) il faut essayer que cela ne prenne pas plus de 30 minutes à Chiasso.
Sud-Nord: 1) contrôle des passeports, devises et douane à Chiasso. 2) trains accompagnés par 2 fonctionnaires suisses minimum et passager doivent avoir passeport ordinaire avec visa de transit. 3) il doit y avoir une liste tapé à la machine avec tous les noms. 4) tous doivent être italiens ou posséder un passeport normal ou un "Sonderpass (Tessera passeporto)".
Enfin  les suisses font remarquer que les wagons sont souvent à moitié vide le Ar 1535 et Ar 1536 qui ont des capacités de 400 places chacun ont été occupés pour l'un d'entre eux par seulement 92 travailleurs. DRB et FS s'engagent à les remplir. Mais plus difficile à remplir Nord-sud. Les wagons seront en grande partie fournis par DRB même si les C.F.F. d'accord d'en fournir s'ils sont immédiatement rendus quand ils ne sont plus utiles. Ensuite liste des trains pour janvier 1943.

4: (VII) (EM du general 12950,12999,12921) lettre de Paschoud à Guisan du 1/12/1942. Pour transport d'italiens nécessaire de posséder 20 compositions de trains, 8 fournit par la CH. Trains suisses doivent ainsi circuler sur le territoire italien.Plus lettre de Guisan à Koblet ou le Général affirme qu'il ignore beaucoup des trains de travailleurs italiens. De plus rapport Obersdivisionär Iselin du 24.11.1942 affirme que les C.F.F. doivent transporter 155000 personnes de All. en Ital. avant la fin de l'année. De plus statistique pour travailleurs italiens  Noël 1941 ne correspond pas à l'ordonnance (Verfügung) de l'époque.   Les transports actuels sont encore assez concentré ce qui pourrait laissé croire à l'étranger que c'est sous la pression que le comportement de la Suisse à changer durant la dernière année. Iselin se pose la question si ces transports doivent être réglé par les administrations ferroviaires ou par des véritables négociations entre Etats et ceci sous la houlette du Conseil Fédéral et du Général.
How to cite: Copy

Repository