e-Dossier: L'«affaire Conradi»

Image provenant du Daily Herald du 17 novembre 1923. À la une: «Acquittement de Conradi», «Incroyable verdict du jury suisse», «Conséquence naturelle d'un procès partial». Source: E4320A#1000/849#68*

Aveu d’un meurtrier: «Il est probable que seuls nos descendants comprendront, et me seront reconnaissants, d'avoir, le premier, engagé le combat contre […] cette bande internationale de criminels», déclare Maurice Conradi dans le procès-verbal de la police lausannoise. Le 10 mai 1923, à l’hôtel Cécil, le Suisse de Russie tire devant témoins sur le diplomate soviétique Vatslav Vorovski.

5. Octobre 2016
Communiqué

Discours politiques d'étrangers

En 1973, une célèbre victime de l'arrêté du Conseil fédéral interdisant les discours politiques d'étrangers: le Dalaï-lama. Source: http://de.freeimages.com/photo/dalai-lama-1482936

Une motion parlementaire déposée à la fin septembre 2016 prévoit de réintroduire l'obligation d'autorisation pour les orateurs étrangers comme cela a été en vigueur entre 1948 et 1998. L'ancien arrêté du Conseil fédéral prévoit que les «étrangers [...] ne peuvent prendre la parole sur un sujet politique, dans des assemblées publiques ou privées, qu'avec une autorisation spéciale».

L’«affera Conradi»: L’assassin grischun e la revoluziun

RTR Cuntrasts: 1923 sajetta Moritz Conradi a Losanna in diplomat sovietic d’aut rang. Il Russ-Svizzer cun ragischs grischunas vesa sa sez sco il nov Gugliem Tell che vul deliberar la carstgaunadad dal communissem.

Avant 40 onns ha el purschì materia per in film da kino russ «emplenì cun clischés sovietics» (dodis.ch/49291). L’onn 1977 s’interessavan era cineasts en Svizra per «il tema anc adina pulit brisant» (dodis.ch/49292): I sa tracta da l’assassinat dal diplomat sovietic Wazlaw Worowski tras Maurice Conradi, in Svizzer en Russia, l’onn 1923 a Lausanne. In mazzament cun consequenzas extendidas.

8. Mars 2017
Colloque

Learn Dodis Day 2017

Die Forschungsstelle der Diplomatischen Dokumente der Schweiz lädt im Rahmen ihrer wissenschaftlichen Nachwuchsförderung zum Learn Dodis Day 2017.

Die Veranstaltung richtet sich in erster Linie an Studierende der Geschichte an Schweizer Universitäten, ist aber auch der interessierten Öffentlichkeit zugänglich

18. Janvier 2017
Communiqué

Dodis sur la scène davosienne de la politique internationale

Remise du cadeau le 17 janvier 2017 (après-midi) lors du Forum économique de Davos. Photo: Damien Cottier.

Le 17 janvier 2017, le Conseiller fédéral Burkhalter a remis au Secrétaire d'État américain John Kerry, un livre en guise de cadeau d'adieu. Cette publication, intitulée «‹If Neutral Switzerland Did not Exist, We Would Have Had to Invent It›. A Brief Selection of Documents on the Relations Between Switzerland, the United States and Cuba», rassemble des documents Dodis imprimés spécialement pour l'occasion.

23. Décembre 2016
Communiqué

«Harmony Must Dominate the World» – Nouveau volume de la série «Quaderni di Dodis»

Le sixième volume de la série «Quaderni di Dodis», qui vient de paraître, est consacré aux activités des organisations internationales dans le vaste domaine de la musique durant la première moitié du XXe siècle. «Harmony must dominate the world». C’est par cette devise que l’activiste pacifiste australien Alfred E. Evershed appelle, au milieu des années 1930, le monde de la musique à se joindre à la campagne mondiale pour l’harmonie et à contribuer ainsi à la paix universelle. La musique, plus que nul autre bien culturel, a toujours permis de transcender les frontières en tous genres.

e-Dossier: La représentation par la Suisse des intérêts américains à Cuba

«Special Relationship»: le premier ministre cubain Fidel Castro en discussion, en 1964, avec l'ambassadeur suisse Emil Stadelhofer (à droite). Source: dodis.ch/40943

«Si la Suisse neutre n'existait pas, il faudrait l'inventer», déclarait en mars 1962, un influent conseiller du Président américain John F. Kennedy à August R. Lindt, Ambassadeur de Suisse à Washington. Cette «complète satisfaction» des Etats-Unis se manifestait dans le cadre de la représentation par la Suisse des intérêts américains à Cuba qui a pris fin en août 2015.

e-Dossier: Churchill et la Suisse

Winston Churchill après son célèbre discours du 19 septembre 1946 à l'université de Zurich, avec sa fille Mary (dodis.ch/33386).

Le 24 janvier 1965 mourrait à l'âge de 90 ans l'un des grands de la politique mondiale. Sur tout le globe, le chef de guerre britannique Winston Churchill fut célébré. Ce fut également le cas en Suisse: «La radio, la télévision et la presse de notre pays se sont fait, pour leur part, l'écho des sentiments de vive gratitude du peuple suisse tout entier envers le défunt.»

Pages

S'abonner à Front page feed